1871-1918 : Les Alsaciens-Mosellans sous la botte prussienne ?

La propagande antigermanique oublie que les citoyens du Land Elsaß-Lothringen bénéficient depuis les années 1880, du meilleur régime social au monde : assurances maladies, caisse de chômage et de retraite. Les Français devront patienter jusqu'en 1945 pour avoir moins bien que les Alsaciens-Mosellans. Le Landtag, Parlement d'Alsace-Lorraine et le Ministère seront occupés militairement en 1918.... Lire la Suite →

1917 : L’alsacien tel qu’on le parle

Jules Hosch dit Hoche, écrivain alsacien francophile, né à Strasbourg en 1858. Il considère que la langue alsacienne n'est qu'un patois trivial et grossier. Source : En Alsace reconquise (1917) L'ALSACIEN TEL QU'ON LE PARLE Devant la phonétique analytique ou plutôt la sémantique, pour me servir du mot créé par le plus autorisé de nos... Lire la Suite →

Synagogue de Strasbourg

Construite par l'architecte Ludwig Levy, elle remplace l'ancienne synagogue située Barbaragasse. Inaugurée en 1898, la synagogue sera incendiée par les Nazis en 1940.  

Trains impériaux en Alsace-Moselle

Il est de bon ton pour les voyageurs français en Alsace, de critiquer l’architecture allemande des nouvelles gares du Land Elsaß-Lothringen qui ne sont pas très différentes dans leurs conceptions, des gares parisiennes. Si la plupart des voyageurs critiquent les gares, ils ne parlent ni des trains ni du personnel de la compagnie des chemins... Lire la Suite →

1871-1918 : Mariages entre Strasbourgeois et Altdeutschen

Depuis 1871, les germanophobes racontent que les Alsaciens ont toujours détesté les Allemands et que les deux populations ne se mélangeaient pas. Depuis la nuit des temps, les Alsaciens se marient avec leurs voisins germains (langue, culture et traditions similaires). Les registres paroissiaux puis ceux d’état-civil le confirment. On se mariait entre gens de même... Lire la Suite →

1918 : Cartes d’identité discriminatoires

C'est l'armée française qui est à l'origine des cartes d'identité discriminatoires attribuées en 1918 aux citoyens du Land Elsaß-Lothringen. Le pays occupé vit sous un régime de dictature militaire. Tous suspects, les habitants n’ont pas le droit de quitter les limites du territoire. La presse française parle d'Alsace-Lorraine libérée. ÉPURATION ETHNIQUE Pour exécuter ses basses-œuvres,... Lire la Suite →

1921 : Comment les enfants écrivent le français dans la vallée de la Thur

Dès l’occupation militaire du Land Elsaß-Lothringen le premier souci du gouvernement français est de scolariser les enfants par la méthode directe. C'est-à-dire que les instituteurs ne s’expriment qu’en français, tant pis si les écoliers ne comprennent pas. Il est indispensable de leur faire oublier leur langue maternelle. Les premiers instituteurs sont des militaires. La méthode... Lire la Suite →

La rénovation de la Hohkönigsburg

Le château de la Hohkönigsburg a été érigé au 12ème siècle, puis démoli par les Suédois en 1633, durant la guerre de 30 ans. Le club vosgien (Vogesenclub) fondé en 1872 trace de nombreux chemins de randonnées en montagne. Très vite, la ruine de la Hohkönigsburg devient le lieu de promenade privilégié des promeneurs alsaciens.... Lire la Suite →

1919 : Le salut au drapeau est inconnu en Alsace.

24 avril 1919 : « Un incident très pénible, et qui a soulevé à Strasbourg la plus vive émotion, s'est passé récemment boulevard de la Victoire (auprès de la Germania), dans la grande cité reconquise. Vers 9h30, la musique d'un régiment colonial passait avec le drapeau ; un bourgeois âgé regardait le cortège, lorsque, soudain, un... Lire la Suite →

Colmar : Kitschland pour touristes

En quelques années le vieux Colmar médiéval a été transformé en horrible parc d'attractions pour touristes. Malgré la réglementation, le périmètre historique de la ville est défiguré par de nombreuses maisons anciennes surchargées de vieilleries ou d'horribles « décorations ». Il est urgent de décrocher toutes ces horreurs et de remettre en valeur le patrimoine comme les... Lire la Suite →

1872-1914 : Voyageurs français en Alsace

Les voyageurs français en Alsace ont pratiquement tous le même profil ; pour la plupart, ils sont germanophobes, francophones monolingues et ne connaissent de l’Alsace que les articles de propagande des journaux parisiens. De ce fait lors de leurs voyages en Alsace, ils ne rencontrent pratiquement que des Alsaciens francophones qui déversent leur fiel contre l’Allemagne.... Lire la Suite →

1900 : Colmar au fil de l’eau

Le vieux Colmar romantique est transformé en horrible parc d'attractions. Les anciens bateaux plats des maraichers servent maintenant à promener les touristes. Dans le centre historique en principe protégé par la loi, de nombreuses façades de maisons anciennes sont barbouillées de couleurs criades ou recouvertes de vieilleries : arrosoirs, gamelles, vélos qui dévalorisent le patrimoine... Lire la Suite →

1674 : Arrestation de Wilhelm Egon von Fürstenberg

Le frère de l’évêque de Strasbourg, l’évêque Wilhelm Egon von Fürstenberg est fait prisonnier en Allemagne. L’évènement fait grand bruit dans les cours européennes. Vers cette époque, Le prince Wilhelm von Fürstenberg, ancien évêque de Metz et depuis quelque temps au service du roi de France, qu’il servait avec zèle et fidélité, a été arrêté... Lire la Suite →

1797 : Liste supplétive des émigrés

Sous l’ancien Régime, les Alsaciens sont considérés comme les Allemands de France. Pour les Révolutionnaires germanophobes, à cause de leur langue, les Alsaciens ne sont pas fiables. En 1793, les levées en masse pour se battre contre l’Autriche confirmeront leurs soupçons. L’armée du Rhin enregistrra de nombreuses désertions. Les Alsaciens, mauvais Révolutionnaires sont considérés commes... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑