1915 : Libération de Steinbach ?

Le village de Steinbach, défendu par l’armée impériale a été bombardé avant d’être occupé par l’armée française qui lui aurait rendu sa liberté. Steinbach n’est plus qu’un tas de ruines désertées par ses habitants. Dès la déclaration de guerre par l’Allemagne, la France, sans état d’âme a envahi le Land Elsaß-Lothringen dont les habitants ne... Lire la Suite →

Wasserturmallee / Allée du Château d’eau – Colmar

En novembre 1918, la romantique allée du Château d’eau de Colmar a été rebaptisée « Avenue Joffre » par l’armée d’occupation française. Joffre est co-responsable de la mort des trois-quarts des 50 000 soldats impériaux alsaciens-mosellans disparus sur le front Ouest durant la guerre de 1914/18. Il est temps de rendre aux rues des villes d’Alsace et... Lire la Suite →

Certificat de nationalité

Les Alsaciens-Lorrains dont tous les parents et grands-parents sont nés dans le Land Elsaß-Lothringen sont automatiquement réintégrés dans la nationalité française après l’Armistice de 1918. (Le terme est inexact, ils ne peuvent pas être réintégrés puisqu’ils n’ont jamais été français). Ceux qui épousent un ou une Allemande, sont automatiquement déchus de la nationalité française et... Lire la Suite →

1919 : Falsification de l’Histoire

La Délivrance, œuvre d’Émile Oscar Guillaume à été proposée par le journal « Le Matin » à des « villes martyres ayant subi l’occupation allemande ». Deux villes belges et six villes françaises ont accepté ce cadeau. Il s’agit de Bruxelles et Liège, Amiens, Lille, Mézières, Reims, Saint-Quentin et Verdun. Jusqu’à la ratification du traité de Versailles le 10... Lire la Suite →

Les joyeux Alsaciens-Lorrains dans l’armée impériale

Jusqu’au milieu du vingtième siècle, le service militaire était, pour la plupart des hommes, la première sortie hors de leur Heimat, de leur petite patrie. C’était aussi la première fois qu’ils avaient de l’argent à eux, qu’ils dépensaient en photos. Les albums de familles renferment des trésors historiques : des portraits figés en uniforme réalisés chez... Lire la Suite →

1919 : Gloire aux anciens ennemis

Ce monument n’a pas été érigé à la mémoire des Feldgrauen Strasbourgeois morts à la guerre mais à celle de leurs ennemis. Il a été érigé sur le « Kaiserplatz » rebaptisé « place de la République ». La mention « Morts pour la Patrie » est interdite sur les monuments à la mémoire des Alsaciens tués à la guerre, tout... Lire la Suite →

1918 : Droit du sang

Dès son arrivée en Alsace en novembre 1918, la France renie ses principes généreux issus de la Révolution : liberté, égalité, fraternité. Le droit du sol est remplacé par le droit du sang. « Qu’un sang impur... » De la première annexion de l’Alsace en 1648 jusqu’à sa restitution en 1871, ses habitants sont considérés comme les Allemands... Lire la Suite →

C’est quoi un Alt-Deutsch ?

Pour le gouvernement français, un Alt-Deutsch ou vieil-Allemand est un Germain installé en Alsace après le traité de Frankfurt signé le 10 mai 1871. Ceux arrivés avant cette date sont considérés comme Alsaciens. Les mariages entre Alsaciens et autres Germains existent depuis la nuit des temps. On constate à Straßburg 23% d’unions mixtes en 1815,... Lire la Suite →

Alsace amnésique : Gustav Adolf

Gustav Adolf, roi de Suède, allié de Louis XIII, responsable du saccage de l'Alsace et du massacre de ses habitants est honoré à Colmar. La Ville a été forcée de contribuer au remboursement de la dette de guerre de Louis XIII à Gustav Adolf soit 22.428 rixdales. Par le traité secret d’alliance militaire signé à... Lire la Suite →

1943 : Arrestation d’un faiseur d’anges à Colmar

Qui était Johanna décédée à l'âge de 23 ans après une courte et lourde maladie ?  L’affaire a fait grand bruit pendant la guerre. Son père masseur-soignant de  profession avait un deuxième métier bien plus lucratif : avorteur, faiseur d’ange,  comme on disait.  Johanna était enceinte, son père l’a tuée en tentant de la faire... Lire la Suite →

1914/18 : Billets de logement

Carte postale de propagande Cette photo n’a pas été réalisée en Alsace occupée par l’armée française puisqu’elle n’a pas été validée par un visa de censure du gouvernement. Les journalistes étant interdits dans les zones de guerre, les clichés sont réalisés par la Section photographique de l’armée. Les reportages paraissant dans les journaux sont des... Lire la Suite →

1914 : Résistance alsacienne aux envahisseurs français

Dès le début de la guerre en août 1914, le Land Elsaß-Lothringen, est envahi par l’armée française qui ne s’attend pas à une résistance armée des civils alsaciens qui sont forcément, pour elle, des immigrés originaires d’outre-Rhin. C'est de la ségrégation, toute la population avait la nationalité alsacienne. Comment des militaires francophones monolingues peuvent-ils faire... Lire la Suite →

1915 : Noël en Alsace occupée

Contrairement à ce que raconte le Roman national, l'armée française n'était pas la bienvenue en Alsace. Certains habitants ont pris les armes pour défendre leur Heimat.  Plusieurs habitants de Thann, dont le maire et le receveur des postes ont été fusillés par l'armée d'occupation française dès son arrivée en août 1914.La ville a été vidée... Lire la Suite →

1914 : Prise d’otages alsaciens

Dès son arrivée en Alsace par la trouée de Belfort et les vallées vosgiennes de Münster et Thann en août 1914, l'armée française s'attaque à la population civile. Plusieurs habitants de Thann dont le maire et le receveur des postes sont fusillés. Les Alsaciens sont tous suspects. Communiqué officiel paru dans presse. (le Petit Journal... Lire la Suite →

1915 : Lettre d’un Poilu enragé

Dès la déclaration de guerre, l'armée française envahit le Land Elsaß-Lothringen par les Vosges et la trouée de Belfort. Le grand plaisir du Poilu Henri Aubertin est de massacrer nos compatriotes Feldgrauen dans le Sundgau et d’en faire profiter sa famille dont son jeune fils Lulu. Ce courrier, échappé à la censure, devrait être lu devant... Lire la Suite →

1914 : Capture de civils alsaciens

La partie de l’Alsace occupée par l’armée française vit sous un régime de dictature militaire. En sus de faire la guerre, l’armée s’en prend à la population civile. L’armée française fait des incursions dans les mairies des villes et villages alsaciens. Sous la menace, elle force l’instituteur à fournir les noms et adresses des hommes... Lire la Suite →

150 années de ridicules coiffes alsaciennes à cocarde

Il existe des dizaines de coiffes alsaciennes, très différentes les unes des autres selon les villages, le statut social et la religion. Tout comme la longue robe, la coiffe ne se portait que les dimanches et jours de fêtes chez les plus fortunées. La propagande française a inventé un habit folklorique standardisé, rajouté une cocarde... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑