1688 : Second saccage du Palatinat

Les chroniqueurs rapportaient que les Français étaient pires que les Ottomans. En février 1688, le Palatinat est envahi sans déclaration de guerre préalable. Le pays est mis à feu et à sang par les troupes françaises du général Ézéchiel de Mélac (1630-1704). Au siècle dernier, des paysans prénommaient encore leurs chiens de garde « Mélac ». Louis... Lire la Suite →

1677 : Incendie de Hagenau et de 200 villages

Le 10 février 1677, le capitaine Labrosse se charge d'incendier la Ville impériale de Hagenau. Il détruit la Landvogtey, siège des Villes Impériales du Zehnstädtebund, ainsi que les bâtiments environnants. « Hagenau en Alsace fut encore plus maltraité car après avoir fait sauter les tours & toutes les murailles, ils mirent le feu à la Ville... Lire la Suite →

1945 : Reconstructions de monuments militaires

Il est navrant de constater que la priorité de certains, à la fin de la dernière guerre, n’est pas de reloger les habitants sinistrés, mais de reconstruire des monuments à la gloire de militaires de l’armée française, qui ont été démolis par les Nazis. Le premier monument à être reconstruit est celui de Turenne, le... Lire la Suite →

Chant des Alsaciens expulsés

Muss i denn, Muss i denn Zum Elsaß hinaus, Ländlein hinaus Und du, mein Schatz, bleibst hier? Wenn i komm, wenn i komm Wenn i wieder, wieder komm Wieder, wieder komm Geh ‘ich nie mehr fort von Dir! Am grünen Rhein, Am Wasgenstein Warst du die schönste Heimat mein! Auf dem Fleck, schmal Gepäck Weg... Lire la Suite →

1933 : Campagnes chauvines en Alsace-Lorraine

La préparation des esprits à la guerre est une grande préoccupation de l'impérialisme français. Aussi ne néglige-t-on pas les manifestations chauvines. Cela coûte cher ? Qu'importe les superprofits retirés d'Alsace-Lorraine par les capitalistes français et les impôts spéciaux ne sont-ils pas là pour régler l'addition ? L'essentiel est qu'on tienne en haleine la population d'Alsace-Lorraine,... Lire la Suite →

Propagande et potiches alsaciennes

En 1915, le futur maréchal Joffre a inventé le mythe de la potiche alsacienne qui prouve au monde entier l’indéfectible attachement des Alsaciens à leurs prétendus maitres. L’idée a fait fureur et même Führer, puisque cette idée a été reprise et ressassée des milliers de fois jusqu’à nos jours. Pas une cérémonie officielle sans Alsaciennes,... Lire la Suite →

21/11/1918 : Arrivée des Français à Straßburg

C'est dimanche que les premières troupes françaises sont entrées à Strasbourg, sous les ordres du général Gouraud. On peut s'imaginer quel accueil reçurent nos soldats. Aussitôt, le général Gouraud a fait afficher la proclamation suivante : Aux habitants de Strasbourg,  Aux soldats de la 4ème armée :  Le jour de gloire est arrivé. Après quarante-huit ans de... Lire la Suite →

Le phantasme des voleurs d’horloges

Comment la propagande devient vérité historique Depuis la guerre de 1870, de nombreux germanophobes inventent une Histoire mensongère de l'Alsace et parlent aux noms de ses habitants. Les Allemands sont caricaturés comme des monstres sanguinaires. Jean-Jacques Waltz dit Hansi est plus malin : il distille aux enfants une Histoire patriotique en dessinant les Germains comme des... Lire la Suite →

1939-1945 : Papeteries & imprimeries alsaciennes

Le papier est apparu en Alsace en même temps que la presse de Gutenberg au milieu du 15ème siècle. Les anciens moulins à papier ont été implantés le long des rivières qui procuraient l’eau et la force, pour déchiqueter les chiffons macérés, nécessaires à la fabrication du papier. Celui-ci était fabriqué manuellement feuille par feuille,... Lire la Suite →

10/01/1920 : Ratification du Traité de Versailles

Dans tous les traités de paix modernes, lors d’une annexion de territoire, ses habitants prennent automatiquement la nationalité de l’occupant. Le Traité de Versailles du 28 juin 1919, est rédigé de telle façon que seul le Land Elsaß-Lothringen devienne français mais pas ses habitants.  Les citoyens du Land Elsaß-Lothringen sont de ce fait, sans-patrie et doivent... Lire la Suite →

1900 : Wirtschaft zum Turenne

Un officier impérial de passage à Türkheim a fait décrocher de la façade d'une auberge l'enseigne "AU PETIT TURENNE". Offusqué le défenseur de l'Alsace Jean-Jacques Waltz dit Hansi a immortalisé la scène par un dessin.

Tradition de Noël : viste de Christkindel & Hans Trapp

Tout à coup l'on entend une clochette aux sons argentins. La porte s'ouvre et Christkindel paraît. C'est une femme vêtue de blanc, aux longs cheveux blonds, d'ordinaire figurés par une perruque de chanvre. Sa figure est enfarinée pour la rendre méconnaissable, et elle porte sur la tête une couronne de papier doré. D'une main elle tient la clochette d'argent... Lire la Suite →

1880 : Noël des petits Alsaciens

Dès 1871, la perte de l'Alsace et la haine du "Boche" sont le fond de commerce de nombreux chansonniers, écrivaillons, illustrateurs et photographes. La plupart de ces germanophobes n'ont jamais mis les pieds en Alsace mais ils s'expriment au nom de ses habitants. Les pires des chansons revanchardes sont celles jouées dans les armées qui... Lire la Suite →

1914/18 : Feldgrauen de Scherweiler morts au combat

Tous les combattants de Scherweiler / Scherwiller décédés durant la guerre de 1914/18 faisaient partie de l'Armée impériale.  On ne dénombre aucun habitant mort pour la France. La convention de La Haye du 18 octobre 1907, reconnue par la France en 1910, interdit à tout belligérant d'obliger les ressortissants du pays adverse à se battre... Lire la Suite →

1914/18 : Alsaciennes déguisées

  Les Français ont une image fausse de l'Alsace et de ses habitants, véhiculée par Hansi. Ils s'imaginent que toutes les Alsaciennes portent le même costume à grande coiffe noire ornée d'une cocarde tricolore. Ce sont des déguisements ridicules, les robes sont trop courtes, les corsets sont parfois portés à l'envers. Dès le début de... Lire la Suite →

1673 : Turenne prend ses quartiers d’hiver en Alsace

Grande agitation en Alsace à cause des Français « Et l’on n’entendait que plaintes et lamentations de la part des pauvres paysans, qu’ils traitaient fort mal, selon leur coutume. Ils ne voulurent point, en effet se contenter du menu ordinaire de leurs hôtes, mais être hébergés et traités magnifiquement, et ils tâchaient d’y forcer ces... Lire la Suite →

1918 : Prénoms des étrangers domiciliés en France

  Les étrangers domiciliés en France, originaires de pays ennemis durant la guerre de 1914/18 (Allemagne, Autriche, Hongrie, Turquie) , sont tous affublés, contre leur gré, de prénoms français.  Pour cette raison, les prénoms des Feldgrauen d'Alsace-Moselle sont francisés sur la plupart des Monuments aux Morts.  Les étrangers domiciliés en France, originaires de pays alliés... Lire la Suite →

1914/18 : Le mythe du Poilu, héros alsacien-lorrain

Durant la première guerre mondiale, 18 500  Alsaciens-Lorrains auraient combattu dans les rangs de l'armée française, selon la fédération des Engagés volontaires Alsaciens et Lorrains.[1] Cette dénomination d'Alsaciens-Lorrains est trompeuse, car les engagés volontaires ne sont pas tous citoyens du Land Elsaß-Lothringen. L’association dont le siège est à Nancy comprend de nombreux français du département de... Lire la Suite →

11 Novembre en Alsace-Moselle : l’appel aux maires d’Unsri Gschìcht

Les commémorations du 11-Novembre approchent et, à cette occasion, Unsri Gschìcht appelle l’ensemble des maires d’Alsace et de Moselle à organiser des cérémonies « dignes, honnêtes et respectueuses de notre histoire ». L’association historique régionaliste rappelle en effet que « l’immense majorité » des soldats alsaciens-mosellans de la Grande Guerre se sont battus « sous l’uniforme feldgrau » des Allemands et... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑