Des clichés qui ont la peau dure !

Depuis Bonaparte, les Alsaciens-Lorrains sont militaristes !  L’émigration des Alsaciens-Lorrains a débuté en 1872 ! Vraiment ? Avant la guerre de 1870, l’Alsace et la Lorraine faisaient partie des régions les plus pauvres de France. Une partie de leurs habitants émigrait pour trouver une vie meilleure, aux États-Unis, au Banat, en Algérie. Depuis la Révolution, tous les citoyens... Lire la suite →

Aux voyageurs français entrant en Lorraine.

Entre la guerre  de 1870/71 et celle de 1914/18, il y eut en France, tellement de bourrage de crânes de la part d'écrivains et de journalistes germanophobes, ainsi que du Service de propagande du Gouvernement que la plupart des "Français de l'intérieur" étaient de toute bonne foi persuadés que les Alsaciens -Lorrains souffraient "sous la... Lire la suite →

Ma grand-mère était-elle une bâtarde ?

Ma grand-mère était-elle une bâtarde ? C'est la première question que m'a posée une tante de 85 ans il y a une dizaine d'années quand elle a appris mon intérêt pour la généalogie. Très proche de sa grand-mère Anne-Marie, ma tante a deviné l'existence d’un secret de famille. Ceux-ci  peuvent générer des angoisses durant des décennies.... Lire la suite →

Novembre 1918 en Alsace

10/11/1918 : ELSÄSISCHE RÄTEREPUBLIK – RÉPUBLIQUE ALSACIENNE Proclamation de la République d'Alsace à Straßburg (Elsäsische Räterepublik) par les Révolutionnaires. Sa devise : "Ni Allemands, ni Français, ni neutres" 11/11/1918 : FONDATION DU GOUVERNEMENT OFFICIEL D’ALSACE-LORRAINE. Eugen Ricklin, président du Landtag convoque ses membre pour former un gouvernement nommé : «Nationalrat für Elsass-Lothringen » (Conseil national d’Alsace-Lorraine). Ses membres sont : Jacques... Lire la suite →

Heimatbund, Séparatiste; Foutriquets & Cie

Après la guerre de 1914/18 et jusqu'à son élimination politique, le journal "L'Ancien combattant" de Nancy, est le plus violent ennemi de l'autonomisme alsacien-mosellan. Les "patriotes" nanceiens se sont rendu coupables de violences contre les patriotes alsaciens lors du Blutiger Sonntag à Colmar le 22 août 1926. Ils étaient également présents à Türkheim lors de... Lire la suite →

8/12/1918 : Leçon d’Histoire

Occupation d’Achern / Aix-la-Chapelle par l’armée française. Devant la cathédrale qui abrite le tombeau de Karl der Grosse, le général Degoutte fait un discours : Soldats, II y a onze cents ans que Charlemagne, empereur gaulois, qui avait porté victorieusement les armes franques, fit d' Aix-la-Chapelle la capitale des Marches militaires destinées à endiguer l'invasion sans... Lire la suite →

1947 : Joseph Rossé bouc-émissaire de la France

Le procès de Joseph Rossé est avant tout un procès politique dont le seul but est d’éradiquer définitivement l’autonomisme alsacien en condamnant son leader charismatique à 15 ans de travaux forcés. La condamnation est disproportionnée par rapport aux faits reprochés. Plusieurs hauts dignitaires nazis écoperont de peines bien moins lourdes que Rossé lors du procès... Lire la suite →

Strasbourg : Musée de l’Oeuvre Notre-Dame

la cathédrale de Straßburg / Strasbourg est gérée depuis le Moyen-âge par "Das Werk Unserer Lieben Frau" ou fondation de l'Oeuvre Notre-Dame. Les statues en péril sont remplacées par des copies. les statues originelles sont conservées au musée de l'Oeuvre Notre-Dame, situé à côté de la Cathédrale.

1945 : Épuration de la presse alsacienne et mosellane

Les dizaines d’entreprises de presse & d’éditions alsaciennes & mosellanes auraient dû fermer leurs portes et licencier des dizaines de milliers de leurs travailleurs avant le premier juillet 1940 pour ne pas tomber sous le coup de la justice française lors de la Libération.  13/09/1945 : Ordonnance n°45-2113 concernant la presse régionale allemande. Cette ordonnance relative... Lire la suite →

22/12/1944 : Interdiction du journal strasbourgeois « l’Humanité ».

Une décision scandaleuse du Ministère de I ‘Information : Le titre "Humanité" interdit à Strasbourg. Nous apprenons de Strasbourg l'interdiction ministérielle faite au journal quotidien de la région alsacienne du Parti communiste, français de paraître sous le titre qui est le sien, l'Humanité. Nous protestons avec énergie contre cette décision scandaleuse. Le ministre de l'Information est... Lire la suite →

Histoire des noms de rues à Colmar

Jusqu’à la Révolution française, en Alsace, les noms des rues sont rédigés en allemand, comme l’ancien « Wassergasslein » (actuellement rue de l’Eau), puisque la Ville faisait partie du Saint-Empire et que sa population est de fait germanophone. Vers 1800 : le nom historique des rues est dans le meilleur cas traduit en français. Dans le pire des... Lire la suite →

1927 : Le malaise alsacien

Le gouvernement a interdit trois journaux autonomistes : la Volksstimme, la Wahrheit et la Zukunft. Comme toujours les journaux parisiens minimisent la situation. En 1927, la majorité de la population alsacienne est autonomiste, mais pour les Français, ce n’est qu’un malaise généré par quelques contestataires. L’article du Figaro ci-joint est éloquent sur la vision française des... Lire la suite →

1914 : Dictatures militaires en Alsace

Quatre jours après la déclaration de guerre de l’Allemagne à la France, celle-ci attaque et envahit l'Alsace par la trouée de Belfort ainsi que par les sommets vosgiens. Après une contre-attaque allemande, le secteur de Dannemarie ainsi que les vallées de Masevaux, Saint-Amarin & Thann seront occupés par la France durant toute la guerre. La... Lire la suite →

1918 : Comment l’Alsace-Lorraine a perdu son indépendance

© Alsatiae 1/10/1917 : ORGANISATION DE LA PROPAGANDE EN FAVEUR DU « PLÉBISCITE » La Conférence d'Alsace-Lorraine décide de demander à une sous-commission composée de MM. Albert Thomas, Wetterlé et Helmer de lui soumettre un projet de tract sur la question du plébiscite. 9/11/1918 : PROCLAMATION DE LA REPUBLIQUE ALLEMANDE. La République est proclamée à... Lire la suite →

Christoph Wilhelm Koch, Alsacien méconnu

© Alsatiae Christoph Wilhelm Koch, né à Bouxwiller en 1737, professeur de droit public et international, recteur de l’université protestante de Straßburg, défend l’Alsace et ses habitants dans la tourmente révolutionnaire. Contrairement aux jacobins Barère, Grégoire et Rousserville, il est contre l’éradication de la langue allemande. Il échappera à deux reprises la guillotine. « La partie... Lire la suite →

1794 : Francilisation des Alsaciens

Le jacobin Henri Rousserville exige des mesures énergiques contre le particularisme séditieux des Alsaciens. Dans sa Dissertation sur la francilisation de la ci-devant Alsace, il propose : « Faire une espèce de levée en masse de tous les jeunes citoyens et citoyennes de la ci-devant Alsace, et les placer pour un temps, et par réquisition,... Lire la suite →

La France est notre Patrie

1918 : Dès la déclaration de guerre, l'armée française envahit l'Alsace. Après attaques et contre-attaques, les positions des belligérants ne bougent plus durant toute la guerre. La France occupe (terme officiel) 90 localités alsaciennes autour de Dannemarie, Masevaux, Saint-Amarin & Thann. Dès 1914, le service de propagande diffuse tant en France qu'à l'étranger des photos... Lire la suite →

Sauvons notre patrimoine

En 2007, la gare de Straßburg a été recouverte d'un immense asticot cachant son architecture wilhelmienne et saccageant l'esthétique de la place. Le hall d'entrée a été entièrement rénové, seuls points noirs, d'horribles panneaux de bois à gauche et à droite de l'entrée. Ce n'est hélas pas le plus grave : l'intérieur de la gare... Lire la suite →

Strasbourg ville-lumière

Des soldats français qui entrèrent en Alsace en 1918, plus d'un fut stupéfait de découvrir partout l'adduction d'eau, le tout-à-l'égout, l'électricité, le téléphone, les caisses d'assurances sociales. L'Alsace avait en moins d'un demi-siècle connu une métamorphose. Comme si la France avait pris un demi-siècle de retard par rapport à cette partie d'elle-même qui lui avait... Lire la suite →

Politique-fiction ? Va savoir !

2030 : Fondation de la République fédérale européenne. Le président originaire d’Allemagne se nomme Franz Nederland, son premier ministre Waltz. Le gouverneur de la France s’appelle Tricher. 2032 : Waltz annonce dans un discours « Il n’y a pas de peuple français ».La France se révolte, les Français sortent leurs drapeaux tricolores. Tricher prend la... Lire la suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑