Turenne, héros ou criminel de guerre ?

Fondée sur de longues recherches d’archives, l’étude passionnante de Moritz Gerber nous révèle l’autre face de Turenne ainsi que la sombre origine de l’obélisque de Turckheim.

Turenne (1611-1675), maréchal de France du roi Louis XIV, est considéré comme l’un des grands stratèges de son temps. On lui doit la conquête de l’Alsace par la France et aussi d’avoir « ravagé » le Palatinat voisin (1\3 de la population massacré)
Mais il est surtout, et de longue date, la pomme de discorde entre les nationalistes français « bouffeurs de Boches » et les Alsaciens.

Les dernières années de Turenne ont souvent été décrites par des historiens français qui ne parlent que de glorieuses campagnes. Les témoignages des contemporains du maréchal sont tout à fait différents. Ceux-ci parlent de massacres des populations, de quantités de villages incendiés, de viols, de fuites de Turenne devant l’ennemi, et de chevaux morts de faim jonchant les routes de son armée d’invasion.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑