10/01/1920 : Ratification du Traité de Versailles

Dans tous les traités de paix modernes, lors d’une annexion de territoire, ses habitants prennent automatiquement la nationalité de l’occupant. Le Traité de Versailles du 28 juin 1919, est rédigé de telle façon que seul le Land Elsaß-Lothringen devienne français mais pas ses habitants.  Les citoyens du Land Elsaß-Lothringen sont de ce fait, sans-patrie et doivent... Lire la Suite →

1900 : Wirtschaft zum Turenne

Un officier impérial de passage à Türkheim a fait décrocher de la façade d'une auberge l'enseigne "AU PETIT TURENNE". Offusqué le défenseur de l'Alsace Jean-Jacques Waltz dit Hansi a immortalisé la scène par un dessin.

Tradition de Noël : viste de Christkindel & Hans Trapp

Tout à coup l'on entend une clochette aux sons argentins. La porte s'ouvre et Christkindel paraît. C'est une femme vêtue de blanc, aux longs cheveux blonds, d'ordinaire figurés par une perruque de chanvre. Sa figure est enfarinée pour la rendre méconnaissable, et elle porte sur la tête une couronne de papier doré. D'une main elle tient la clochette d'argent... Lire la Suite →

1880 : Noël des petits Alsaciens

Dès 1871, la perte de l'Alsace et la haine du "Boche" sont le fond de commerce de nombreux chansonniers, écrivaillons, illustrateurs et photographes. La plupart de ces germanophobes n'ont jamais mis les pieds en Alsace mais ils s'expriment au nom de ses habitants. Les pires des chansons revanchardes sont celles jouées dans les armées qui... Lire la Suite →

1914/18 : Feldgrauen de Scherweiler morts au combat

Tous les combattants de Scherweiler / Scherwiller décédés durant la guerre de 1914/18 faisaient partie de l'Armée impériale.  On ne dénombre aucun habitant mort pour la France. La convention de La Haye du 18 octobre 1907, reconnue par la France en 1910, interdit à tout belligérant d'obliger les ressortissants du pays adverse à se battre... Lire la Suite →

1914/18 : Alsaciennes déguisées

  Les Français ont une image fausse de l'Alsace et de ses habitants, véhiculée par Hansi. Ils s'imaginent que toutes les Alsaciennes portent le même costume à grande coiffe noire ornée d'une cocarde tricolore. Ce sont des déguisements ridicules, les robes sont trop courtes, les corsets sont parfois portés à l'envers. Dès le début de... Lire la Suite →

1673 : Turenne prend ses quartiers d’hiver en Alsace

Grande agitation en Alsace à cause des Français « Et l’on n’entendait que plaintes et lamentations de la part des pauvres paysans, qu’ils traitaient fort mal, selon leur coutume. Ils ne voulurent point, en effet se contenter du menu ordinaire de leurs hôtes, mais être hébergés et traités magnifiquement, et ils tâchaient d’y forcer ces... Lire la Suite →

1918 : Prénoms des étrangers domiciliés en France

  Les étrangers domiciliés en France, originaires de pays ennemis durant la guerre de 1914/18 (Allemagne, Autriche, Hongrie, Turquie) , sont tous affublés, contre leur gré, de prénoms français.  Pour cette raison, les prénoms des Feldgrauen d'Alsace-Moselle sont francisés sur la plupart des Monuments aux Morts.  Les étrangers domiciliés en France, originaires de pays alliés... Lire la Suite →

1914/18 : Le mythe du Poilu, héros alsacien-lorrain

Durant la première guerre mondiale, 18 500  Alsaciens-Lorrains auraient combattu dans les rangs de l'armée française, selon la fédération des Engagés volontaires Alsaciens et Lorrains.[1] Cette dénomination d'Alsaciens-Lorrains est trompeuse, car les engagés volontaires ne sont pas tous citoyens du Land Elsaß-Lothringen. L’association dont le siège est à Nancy comprend de nombreux français du département de... Lire la Suite →

11 Novembre en Alsace-Moselle : l’appel aux maires d’Unsri Gschìcht

Les commémorations du 11-Novembre approchent et, à cette occasion, Unsri Gschìcht appelle l’ensemble des maires d’Alsace et de Moselle à organiser des cérémonies « dignes, honnêtes et respectueuses de notre histoire ». L’association historique régionaliste rappelle en effet que « l’immense majorité » des soldats alsaciens-mosellans de la Grande Guerre se sont battus « sous l’uniforme feldgrau » des Allemands et... Lire la Suite →

1793 : La Terreur révolutionnaire en Alsace

Liberté, Égalité, Fraternité ou la mort ! Les Alsaciens sont mécontents du régime dictatorial des Révolutionnaires, du déplacement de la frontière des Vosges sur le Rhin, qui les isole des autres peuples germaniques, de la profanation des édifices religieux, de la francisation des prénoms allemands, des attaques contre leur religion et leur langue maternelle, de... Lire la Suite →

Hansi : officier-interprète, traître à sa patrie

Août 1914, l'armée française envahit l'Alsace. Le 20, elle est aux portes de Colmar. Mardi 25 août. — Des Colmariens, qui avaient été retenus à Turckheim par les Français, sont relâchés grâce à l'intervention de Hansi qui s'y trouve avec son régiment. Samedi 29 août. — Aujourd'hui nous lisons ceci dans un journal local : « M. Hansi, le... Lire la Suite →

1872-1914 : Francisation de l’Alsace welsche

Curieusement, c'est l'Empire allemand qui a francisé l'Alsace welsche (Fréland, Lapoutroie Orbey) en instaurant l'école obligatoire. Les habitants parlait un patois roman : le welsche. Le National Tidende du 8/7/1924 a reproduit in extenso une « lettre de France » du rédacteur en chef M. A. Svensson à son journal slesvigois, le Haderslev Stiftstidende. La... Lire la Suite →

9/12/1918 : Visite de Poincaré à Strasbourg

Situation de Strasbourg La ville comme toute le Land Elsaß-Lothringen est occupée et vit sous un régime de dictature militaire. Pour mémoire, le Gouvernement allemand a accordé son indépendance à l’Alsace-Lorraine le 13 novembre 1918 [1] et que le droit des peuples préconisé par le président Wilson n’est pas respecté.  Près de 3000 Felgrauen strasbourgeois sont... Lire la Suite →

1919 : Séquestre des biens des frères Max et Moritz Knopf

Dès l'occupation du Land Elsaß-Lothringen par l'armée française en 1918, ses citoyens sont triés selon des critères ethniques. Les indésirables sont expulsés en plein hiver avec 30 kilos de bagages et 10.000 marks de monnaie (5000 pour les célibataires). Leurs biens sont saisis pour être vendus aux enchères. Les magasins des frères Max et Moritz... Lire la Suite →

1918 : Pourparlers de Paix

Remarques de la délégation allemande Le deuxième point du discours prononcé à Mount Vernon le 4 juillet 1918 par le Président Wilson doit également être invoqué ici. Il débute ainsi : « Le règlement de toutes les questions : questions territoriales, questions de souveraineté, accords économiques, relations politiques doit se faire sur la base de la... Lire la Suite →

1919 : Efficacité de l’autonomie alsacienne

Les sénateurs constatent que le système centralisateur français est moins efficace que celui de son voisin allemand. « Enfin l’Alsace-Lorraine était parvenue, sous la domination allemande, à une sorte d'autonomie à laquelle notre conception unitaire de l'État répugne, mais qui comporte évidemment une plus grande célérité dans l'expédition des affaires.  A la tête du Reichsland se... Lire la Suite →

1932 : Hartmannsweilerkopf

Inauguration du Hartmannsweilerkopf le 9 octobre 1932 Ce monument est érigé à la mémoire des Poilus qui sont responsables de la mort des 3/4 des 50 000 Feldgrauen alsaciens-lorrains tués durant la guerre de 1914/18. Il est inauguré par le président de la République Albert Lebrun. Le discours est prononcé par le germanophobe général Armau... Lire la Suite →

1918 : Expulsions arbitraires d’Alsaciens-Mosellans

A l’Armistice de 1918, il y avait en Alsace-Moselle environ 240.000 civils allemands. Sur ce nombre, 30.000 retournèrent de leur plein gré dans le Vaterland. Au cours des 44 mois suivants, on a expulsé 78.000 sujets du Reich (dont 48.000 en Moselle).  Parmi ceux qui restaient, 73.000 ont été naturalisés en vertu du traité de... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑