1918 : Jeanne d’Arc en Alsace

Dès l’Armistice de 1918, Jeanne d’Arc patronne de la France détrône Sainte-Odile patronne de l’Alsace, avec la bénédiction des autorités civiles, militaires et religieuses. Jeanne d’Arc qui protégeait les Poilus, était l’ennemie des soldats alsaciens de l’armée impériale.

Cela n’empêchera pas de nombreuses communes alsaciennes d’honorer Jeanne d’Arc par une rue ou un monument. Rares sont les communes honorant Heilige-Otilia, jugée trop germanique.

Collégiale de Colmar : plaque fleurdelisée à la mémoire des Feldgrauen colmariens. Jeanne d’Arc remplace Sainte-Odile, patronne de l’Alsace.

Jeanne d’Arc est béatifiée le 18 avril 1909. L’État laïc français en profite pour inventer une sainte patriotique, afin de préparer le pays à la prochaine guerre contre l’Allemagne.

Les Français doivent faire l’amalgame entre Jeanne dite la Lorraine et l’Alsace-Lorraine. Jeanne d’Arc, image parfaite du Roman national qui a sauvé la France des Anglais, serait aux mains des Allemands.

Historiquement, Jeanne est barroise. Domrémy ne faisait pas partie du duché de Lorraine mais de celui de Bar. Si elle avait été lorraine, Jeanne d’Arc aurait défendu Sigismund, l’empereur du Saint-Empire-germanique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :