Le phantasme des voleurs d’horloges

Comment la propagande devient vérité historique

Depuis la guerre de 1870, de nombreux germanophobes inventent une Histoire mensongère de l’Alsace et parlent aux noms de ses habitants. Les Allemands sont caricaturés comme des monstres sanguinaires.

Jean-Jacques Waltz dit Hansi est plus malin : il distille aux enfants une Histoire patriotique en dessinant les Germains comme des gens normaux, pleins de défauts. Pour lui ils sont envieux et voleurs, ayant une prédilection pour les horloges qu’ils dérobent depuis 2000 ans lors de chaque invasion de « l’Alsace-française ». Bien entendu, le 5 janvier 1675, la ville de Türkheim n’a pas échappé au vols d’horloges.

Battle of Turckheim, Alsace, 1675
La bataille de Türkheim : Histoire d’Alsace racontée aux enfants.

Ce dessin de Hansi, représente les Brandebourgeois chassés de la ville Türkheim par l’armée de Turenne. Ils s’enfuient sous les cris de joie de la population. En réalité, ce sont des hurlements de douleur qu’ont poussé les habitants massacrés par la soldatesque française. 

Vers 1900, Hansi s’est offusqué qu’un officier allemand se permette de faire décrocher l’enseigne « Au petit Turenne » de la façade d’un café.

HANSI TURENNE.PNG

colmarhansi-grdbonheur-600pix.jpg

bb8525a8.jpg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :