1919 : Retour à Metz des Zouaves alsaciens-lorrains

Les Alsaciens-Lorrains, engagés plus ou moins volontaires dans l’armée française n’avaient pas le droit de se battre contre leur patrie allemande, en vertu de la Convention de La-Haye du 18 octobre 1907, signée par la France en 1910.

De ce fait, la plupart ont été versés dans des régiments non-combattants dans les colonies françaises. Les décès sont pour pour la plupart dus à des accidents ou des maladies tropicales. Certains Alsaciens-Lorrains ont été bernés par des officiers qui leur ont fait signer des documents rédigés en français pour les envoyer au front.

De nombreux Alsaciens-Lorrains ont fait partie du troisième régiment de Zouaves basé en Algérie. Quand leur régiment a quitté l’Afrique pour se battre contre l’Armée allemande, les Alsaciens-Lorrains sont restés en Algérie. La liste des zouaves tués au front comprend très peu de noms à consonances germaniques. (source : liste des morts de l’historique du 3e régiment de marche de Zouaves).

Les Zouaves Alsaciens-Lorrains ont été libérés en Avril 1919 et conduit à Metz pour défiler dans la rue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :