1914-18 : Utilisation des petits Alsaciens dans la propagande française

Dès son arrivée en Alsace en août 1914, le général Dubail, commandant de la 1 ère armée française instaure un régime de dictature militaire. Tous les Alsaciens en âge de combattre sont arrêtés et déportés en France, enchaînés et brutalisés. Puis vient le tour de tous des hommes et femmes suspectés de préférer leur patrie à la France. Des enfants se retrouvent abandonnés dans la rue.

Le service de propagande veut faire croire aux Français et à leurs alliés que les Alsaciens sont heureux d’être « libérés » par le « Pays des droits de l’Homme ». Pour prouver ses dires, de nombreuses cartes postales mensongères sont éditées. Pourtant, dès son arrivée à Thann en août 1914, l’armée française fusille plusieurs habitants de la ville, dont le maire et le receveur des postes.

Le Petit Journal du 15 août 1914

Les garçons sont déguisées en petits Poilus alors que leurs pères sont soit déportés en France, soit soldat dans l’armée impériale, peut-être tués sur le front ouest.

Les filles sont grimées en Alsaciennes bien que les costumes avec la grande coiffe ne sont pas portés dans la vallée de Thann. Qu’importe…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :