Fuite des Alsaciens-Lorrains avant la guerre de 1870

MIGRANTS

Le Roman national raconte qu’à partir de 1871, des hordes d’Alsaciens-Lorrains ont fui leur terre natale pour échapper au service militaire allemand.

 Les guerres napoléoniennes ont laissé de profondes meurtrissures dans les familles. La guerre de Crimée génère des désertions au sein des classes d’hommes mobilisables. De nombreux jeunes émigrent vers les Amériques. Le Gouvernement français prend des mesures répressives contre les déserteurs. Dans les zones germanophones il y a jusqu’à dix pour cent de déserteurs, à tel point que les préfets s’en inquiètent.

4 octobre 1853 au 30 mars 1856 : Guerre de Crimée.

1er  mars 1854 : Décret impérial concernant les déserteurs.[1]

Les brigades vérifient avec le plus grand soin les passeports des voyageurs qui, par leur âge, paraissent appartenir aux classes appelées à faire partie des contingents militaires et qui pourraient être insoumis ou déserteurs (art. 345 du décret du 1er mars 1854). En général les migrants prenaient un passeport intérieur moins cher pour se rendre vers les ports de l’Atlantique.

22 juin 1854 : Généralisation du Livret-ouvrier.

Celui-ci fait office de passeport et sert à contrôler le travail et les déplacements des ouvriers qui  sont tenus de faire viser leur livret à chaque changement de domicile.

24 octobre 1854 : Décret impérial concernant les passeports des futurs soldats.

Toute personne se déplaçant hors de son canton est tenue de posséder un passeport intérieur payant. Alarmé par la fuite à l’étranger de nombreux jeunes hommes en état de combattre, le Gouvernement interdit la délivrance de passeports à ceux ayant atteint l’âge de dix-neuf ans.

Afin d’échapper à la misère et au service militaire en France, de nombreux Alsaciens & Lorrains germanophones partent s’établir à l’étranger. Les préfets se plaignent de ces fuites. Le recrutement des soldats se fait chaque année par tirage au sort. Ceux qui n’ont pas les moyens de payer un remplaçant n’ont que deux possibilités : risquer sa vie dans les colonies ou émigrer. En 1865, dix pour cent des jeunes gens du canton de Sarrebourg ont fui la France pour échapper à la conscription.

1859 : Émigration de la population du Haut-Rhin[2]

La misère, mais également le risque d’être mobilisé pour « défendre la patrie », font fuir de nombreux Alsaciens à l’étranger, dans l’espoir d’une vie meilleure. Des Autrichiens et des Badois transitent par l’Alsace, pour s’embarquer au Havre.

« L’émigration française a pris, au contraire, plus d’extension, et c’est surtout vers l’Amérique que les habitants de ce département se sont portés. Le nombre de mes administrés qui ont quitté la France sans esprit de retour, pendant l’année 1858, s’élève à 1036, dont 607 hommes et 429 femmes; en 1858, ce chiffre n’a été que de 768. La plupart de ces émigrants sont des cultivateurs et des ouvriers ou artisans industriels ; 845 d’entre eux se sont rendus en Amérique; le Brésil en a reçu une bonne part ; les autres se sont fixés en Allemagne et en Russie.

Des embauchages avaient eu lieu dans plusieurs communes par des agents chargés d’attirer des émigrants vers le Brésil. Un assez grand nombre d’habitants, entraînés par des promesses trompeuses, se sont rendus dans ce pays, lorsque des nouvelles peu favorables, transmises par les premiers émigrants, ont empêché le départ de ceux qui avaient l’intention de les suivre, et ont arrêté ce mouvement qui commençait à prendre une certaine importance.

Quant aux émigrations pour l’Algérie, le nombre en est toujours fort restreint : 74 individus seulement sont partis pour cette colonie dans le courant de l’année dernière. Les conditions d’un travail assuré ou de ressources suffisantes pour vivre, imposées à l’émigrant, sont la cause de ce résultat.

[1] Guide général de la gendarmerie
[2] Rapports et délibérations / Conseil général du Haut-Rhin (1859)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :