24/10/1648 : Traité de Münster

L’article 76 de ce traité est le plus intéressant de tous, car il résume en quelques lignes la rapacité des rois de France.
DANS LES LIVRES JACOBINS, ON PEUT LIRE :
L’Alsace a été réunie à la France, non par la force, mais parce qu’elle s’est mise elle-même sous la protection du Roi.
Lorsque, dès 1681, Louis XIV fit son entrée solennelle à Strasbourg, il fut accueilli par les acclamations de la population.
Les Alsaciens deviennent bientôt de bon Français loyaux et fidèles, attachés à leur nouvelle patrie.
ARTICLE 76 : LA RÉALITÉ EST TOUTE AUTRE  
« Item, tous les vassaux, habitans, sujets, hommes, villes, bourgs, châteaux, metairies, forteresses, bois, forests, minieres d’or et d’argent et d’autres metaux, rivieres, ruisseaux, pasturages, et tous les droits regaliens et autres droits et appartenances sans reserve aucune, appartiendront dorénavant et à perpetuité au Roy tres-Chrestien et à la Couronne de France, et seront incorporez à ladite Couronne avec toute sorte de Jurisdiction et de Souveraineté, sans que l’Empereur, l’Empire, la Maison d’Autriche, ni aucun autre y puissent apporter aucune contradiction. De maniere qu’aucun Empereur ni aucun Prince de la Maison d’Autriche ne pourra ni ne devra jamais usurper, ni même prétendre aucun droit et puissance sur lesdits pais tant au delà qu’au deçà du Rhin ».
CONTRAIREMENT A CE QUE RACONTE LE ROMAN NATIONAL
Ni l’Alsace, ni les Alsaciens ne sont devenus français en 1648.
Une partie du pays et de ses habitants sont devenus la propriété du roi et de son royaume.
Comment les citoyens d’une Ville libre d’Empire peuvent-ils admettre d’être rabaissés au rang d’animaux et d’être cédés comme du bétail avec son étable ?
Comment un citoyen  habitué à la démocratie directe, peut-il vivre sous un régime dictatorial ?
Comment une Ville libre édictant ses propres lois et battant monnaie peut-elle dépendre d’un tyran étranger qui a dévasté son pays ?
Le « bon roi » ne se gênera pas pour confisquer des domaines entiers, pour les offrir à ses plus vils courtisans.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :