1969 : Réécriture de l’Histoire par les députés alsaciens

Le 18 juin 1940, jour de l’appel de de Gaulle à Londres, l’armée française abandonnait sans combattre Strasbourg puis l’Alsace aux Nazis. En 1944, de Gaulle viendra en Alsace en libérateur… après la bataille. Quiconque se permettra de le critiquer sera suspecté d’avoir des sympathies pour les Nazis.

La voie est libre pour éradiquer la langue maternelle des Alsaciens qui est considérée comme la langue de l’ennemi.

Général retraité, élu président de la République en 1958, de Gaulle se faisait appeler « Mongénéral » et portait régulièrement son uniforme.

En 1969, de Gaulle organise un référendum-chantage, sur la réforme des régions et du Sénat. En cas d’échec il quitte le pouvoir. Il n’y a qu’en Alsace qu’il fait le plein de voix au premier tour. Le NON l’emportera au deuxième tour avec 52.41 % de voix.

Entre les deux tours, tous les députés alsaciens signeront un tract mensonger pour inciter les Alsaciens à voter pour de Gaulle.

Le vote des femmes… c’est le général DE GAULLE

Le 12 novembre 1918 le droit de vote a été accordé aux femmes en Allemagne. Les femmes d’Alsace-Moselle sont concernées puisque allemandes. Ce droit sera invalidé par la France. De Gaulle était contre le droit de vote des jeunes à dix-huit ans qui lui aurait fait perdre des voix.

La Sécurité sociale… c’est le général DE GAULLE

 Grâce au chancelier Otto Bismarck, les Alsaciens et les Mosellans bénéficient depuis 1889 du meilleur régime social au Monde : assurances maladie, caisses de chômage et pensions de retraite. Sans la combativité de nos députés alsaciens-mosellans, entre les deux guerres, ces avantages sociaux auxquels nos anciens ont cotisé, auraient été supprimés. La version française créée en 1945 n’est qu’une imitation de moindre qualité que l’allemande.

 La paix… c’est le général DE GAULLE

Jusqu’en 1962, de nombreux jeunes Alsaciens ont fait la guerre en Algérie, ils avaient le droit de se faire tuer mais pas de voter : c’était trop dangereux pour le Pouvoir.

La guerre d’Algérie ainsi que la révolte de la population française en mai 1968 sont pudiquement renommées « Évènements d’Algérie » et « Évènements de 1968 ».

Grâce aux hommes des barricades, le salaire minimum a été augmenté de 35 %. Les autres salaires ont augmenté en moyenne de 10 %

Mongénéral : surnom donné à de Gaulle par le « Canard Enchainé »

Un commentaire sur “1969 : Réécriture de l’Histoire par les députés alsaciens

Ajouter un commentaire

  1. Et la suppression progressive de l’allemand dans les journaux DNA et Alsace ( les infos destinées à la jeunesse, le sport et le titre du journal )…. C’est le cdg
    Et le retour tardif des incorporés de force alsaciens mosellans retenus en Russie ( Tambov, les derniers sont revenus en 1952), … c’est l’absence de médiation du cdg
    Et le manque d’engagement de l’Eglise catholique ou protestante pour l’Alsace et sa langue à partir de 1945 … c’est l’adoration du cdg
    La reconstruction du monument à Turenne à Sasbach pour ce criminel de guerre bien connu dans la plaine rhénane et inauguration d’urgence du 3ième monument Turenne le 5 octobre 1945 alors que tout était encore en ruines et désolation… c’est encore une initiative cdg
    Le reste se trouve dans « ils ont fait la France . Contre enquête . De Clovis à CdG » de JP Le Mat, Editions Yoran
    _____

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :