Hansi : officier-interprète, traître à sa patrie

Août 1914, l’armée française envahit l’Alsace. Le 20, elle est aux portes de Colmar.

Mardi 25 août. — Des Colmariens, qui avaient été retenus à Turckheim par les Français, sont relâchés grâce à l’intervention de Hansi qui s’y trouve avec son régiment.

Samedi 29 août. — Aujourd’hui nous lisons ceci dans un journal local : « M. Hansi, le traître de l’Alsace, prend part aux opérations militaires contre Colmar. » Merci de nous renseigner si bien. (Journal d’une famille colmarienne pendant la guerre)

HANSI TRAITRE

Le peintre Jean Jacques Waltz, dénommé Hansi, l’avocat Albert Helmer, le dentiste Karl Huck, tous trois de Colmar, lesquels se sont réfugiés auprès des troupes françaises, sont déclarés traîtres à la patrie. Quiconque leur procurera aide ou assistance sera fusillé en application des lois de la guerre.

Colmar le 1° septembre 1914. Le Commandant de la Place : Mellenthin


Le 26 novembre 1914, Jean-Jacques Waltz dit Hansi, âgé de 41 ans, s’engage dans l’armée française pour la durée de la guerre, en tant que : « interprète stagiaire de l’armée territoriale à titre temporaire dans la 21ème région».

La mission principale d’un officier- interprète en temps de guerre est l’interrogatoire des prisonniers.

Le 14 décembre 1914, par décision ministérielle, Hansi est promu pour la durée de la campagne au grade d’officier-interprète de 3ème classe pour la langue allemande.

1915.01.05-HANSI-JORF.PNG

Hansi était efficace dans son travail, puisque le 3 janvier 1915, il est déjà inscrit au tableau spécial de la Légion d’honneur au grade de chevalier, pour prendre rang au 30 décembre 1914.

« M. Waltz dit Hansi, interprète stagiaire : Alsacien, engagé volontaire pour la durée de la guerre, a rendu les plus grands services par son exemple et son courage inlassable. A. Millerand ».

En novembre 1918, Hansi est officier-interprète de 2ème classe à titre temporaire, à la disposition du général gouverneur militaire de Strasbourg. La guerre est terminée, Hansi devrait être démobilisé, mais son poste sera maintenu le 11 octobre 1919 par décret présidentiel. Son travail n’est pas achevé, il a de nombreux civils alsaciens à interroger.

EXPULSION DES ALSACIENS.jpg

Hansi participe activement à l’épuration ethnique en interrogeant les citoyens du Land Elsaß-Lothringen occupé militairement par la France. Plus de 100 000 personnes seront expulsées, leurs biens seront séquestrés puis vendus aux enchères.

1921.01.30-HANSI-JORF.PNG

HANSI-JORF-1923.12.07.PNG

Sources : Journal officiel de la République française.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :