1918 : Défilés militaires des Poilus

Pour expliquer/justifier les foules alsaciennes et mosellanes présentes lors des défilés militaires des Poilus, les uns parlent d’amour de la patrie retrouvée, les autres d’éblouissement tricolore.

La densité des foules n’a rien à voir avec les sentiments supposés patriotiques des spectateurs, c’est tout simplement de la subjugation ou de la curiosité.

Les mêmes photos de foules sont prises lors de toutes les guerres et révolutions. Elles sont largement exploitées par les services de propagande pour justifier les annexions et les prises de pouvoir et pour refuser tout référendum.

En 1918, lors de ses visites présidentielles, Clémenceau rabâchait devant des foules qui ne le comprenaient pas, le slogan inventé en 1917 par le Service de propagande et repris par la presse parisienne : Le plébiscite est fait.

Contrairement à ce que l’on pourrait s’imaginer, cette photo de foule compacte n’a pas été prise en Alsace-Lorraine mais à Mainz/Mayence en décembre 1918.

MAINZ1918.jpeg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :