1927 : Le malaise alsacien

Le gouvernement a interdit trois journaux autonomistes : la Volksstimme, la Wahrheit et la Zukunft. Comme toujours les journaux parisiens minimisent la situation.

En 1927, la majorité de la population alsacienne est autonomiste, mais pour les Français, ce n’est qu’un malaise généré par quelques contestataires.

L’article du Figaro ci-joint est éloquent sur la vision française des Alsaciens :

L’indignation était générale en Alsace contre les injures, les calomnies et les excitations répandues par ces journaux…

La décision qu’a prise enfin le gouvernement a été accueillie en Alsace avec une profonde satisfaction…

Les Alsaciens s’attendaient à cette énergie du pouvoir, ils la souhaitaient même…

Dans notre démocratie, on attend, on attend…

 

JOURNAUX ALSACIENS 1927

3 commentaires sur “1927 : Le malaise alsacien

Ajouter un commentaire

  1. Il est plus facile d’en parler de nos jours. Le poids du passé n’est plus le même et notre compréhension est plus aiguë grâce, d’une part, au recul nécessaire pour dépassionner le sujet et de l’autre à la facilité d’accès à de nombreux documents pour étayer.

  2. Oui, je confirme que dans ma famille également l’on prétendait que l’autonomisme séduisait la grande majorité de la population qui était particulièrement remontée contre l’administration française. La génération de mes grands-parents, même les plus francophiles reconnaissaient cela!

    C’est seulement la génération de leurs enfants qui nourrissaient (et nourrissent toujours) un double langage après la WW2 et on ne pourra pas me taxer de complaisance, je n’ai aucune envie d’autonomie et ne suis pas très fan de la vision politique portée par ceux qui revendiquent cet héritage.

    Ce que la France a pu faire l’était avec la complicité de l’église. Zukunft, a été le meilleur des médias autonomistes (le plus vendu) et le clergé s’en est pris à lui, car les curetons ne le trouvait pas assez chrétien, voire trop complaisant avec ceux qui n’étaient pas catholiques et même avec les anticléricaux ou les athées comme le démontre certains articles de l’Elssässer et de l’Elsasser kurier qui ouvrent souvent les hostilités à son encontre. En même temps, l’église prône et défend le bilinguisme. L’histoire est compliquée et l’époque donnait le vent en poupe aux socialistes. Compliqué, très compliqué.., tout le monde était largué!

    En tous les cas, c’est chouette de remettre les pendules à l’heure et tant pis pour les générations nourries à la propagande étatique et qui ne feront comme seul effort de reprendre toujours les trois mêmes arguments francophiles apprises par coeur et répétés sottement et qu’il m’a été également donné de relayer par le passé, car il m’était psychologiquement plus aisé de nager dans le sens du courant.

    1. bonjour
      merci pour cette grande réponse. Les langues se délient enfin. Sujet tabou : une amie de la famille m’a raconté il y a peu avoir été avec ses parents à l’enterrement de Joseph Rossé et que ses parents étaient autonomistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :