1915 : Noël en Alsace occupée

Contrairement à ce que raconte le Roman national, l’armée française n’était pas la bienvenue en Alsace. Certains habitants ont pris les armes pour défendre leur Heimat.  Plusieurs habitants de Thann, dont le maire et le receveur des postes ont été fusillés par l’armée d’occupation française dès son arrivée en août 1914.
La ville a été vidée d’une partie de sa population, prise en otages et déportée en France dans d’ignobles conditions (enchaînements, coups de crosses, humiliations et bains de foules hostiles. Les femmes et enfants n’ont pas été épargnées. Ces derniers serviront de monnaie d’échange contre des Poilus prisonniers en Allemagne.
 Lors de la visite du président Poincaré le 13 février 1914, le Bulletin des armées constate dans les villages occupés « une foule composée surtout de vieillards, de femmes et d’enfants »
.

Des cartes postales de propagande, bilingues sont éditées montrant des enfants déguisés en Alsaciennes ou en Chasseur alpin afin de faire croire à une Alsace libre et heureuse.

Hansi a inventé la grande coiffe noire à cocarde tricolore standardisée, reprise par la propagande germanophobe. Il existe de nombreuses coiffes alsaciennes, toutes différentes les unes des autres. La cocarde ne fait pas partie du costume traditionnel. La grande coiffe noire n’existait pas dans cette partie de l’Alsace.

Pour des raisons de sécurité, les reporters n’avaient pas le droit de circuler en Alsace occupée. De nombreuses photos ont été réalisées dans des ateliers parisiens comme cette scène intimistes. A-t’on déjà vu un soldat pianiste jouer avec son casque dans un salon ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :