1871-1918 : Mariages entre Strasbourgeois et Altdeutschen

Depuis 1871, les germanophobes racontent que les Alsaciens ont toujours détesté les Allemands et que les deux populations ne se mélangeaient pas.

Depuis la nuit des temps, les Alsaciens se marient avec leurs voisins germains (langue, culture et traditions similaires). Les registres paroissiaux puis ceux d’état-civil le confirment. On se mariait entre gens de même condition sociale et religieuse. Les unions entre Alsaciens et Altdeutschen (Vieux-Allemands) perdureront après l’Armistice de 1918.

En 1840, on dénombre à Strasbourg près de 10 % de mariages entre Alsaciens et Allemands. Leurs descendant seront intégrés à la population et se multiplieront.

En 1865, le nombre de mariages mixtes dépasse les 11 %.

En 1875, le pourcentage s’élève à plus de 21 % de mariages entre Alsaciens et Altdeutschen. Le pourcentage de mariage de couples mixtes variera peu. (Les mariages entre Alsaciens et Français sont rares.)

En 1910, on constate de nombreux mariages entre Altdeutschen fraichement arrivés. On constate également de nombreux mariages entre natifs du Land Elsaß-Lothringen, dont une bonne partie sont issu de mariages mixtes.

En 1918, dans les grandes villes, la plupart des Alsaciens ont au moins un ancêtre Altdeutsch.  

Parodiant Sacha Guitry, on pourrait dire : « Les Alsaciens étaient contre les Allemands, tout contre »

Sources : Archives départementales 67

Réécriture de l’histoire

  • Depuis quarante années, rien n’a changé dans notre pays. Deux peuples, deux races continuent d’y vivre séparément sans se mêler jamais. (L’Histoire d’Alsace racontée aux petits enfants par l’Oncle Hansi)

  • Pauvres au début, enrichis depuis, ils sont devenus arrogants parce qu’ils se sentent protégés. Ils ont des prosélytes à la suite de quelques mariages avec des alsaciennes, mais peu fréquents du reste… C’est cela : ils sont seuls et restent seuls, reprit le vieil ami de Bitche, ils vivent entre eux et nos filles n’en veulent pas. (la vieille et la nouvelle Alsace -Marc Dhano -1912)

  • Je n’en veux pour preuve que l’opinion des filles à marier, dont le chiffre a tant augmenté en Alsace-Lorraine depuis que la jeunesse masculine a pris l’habitude d’émigrer autant les villageoises étaient naguère ardentes à se disputer les jeunes rustauds que le régiment français avait dégrossis, autant maintenant les séductions des prétendants qui ont été se façonner outre-Rhin à la raideur pédantesque de l’Allemand les laissent indifférentes et dédaigneuses… Il faut que les Allemands en prennent leur parti et corrigent sur ce point leurs notions anthropologiques la population alsacienne a décidément cessé d’être de pure race germanique. (Eugène Hepp L’Alsace-Lorraine et l’empire germanique – 1881)

  • Et, malgré tous ces agissements du gouvernement impérial d’Allemagne, l’Alsace-Lorraine appauvrie, opprimée, exploitée, reste dévouée à la France, s’isole de toutes relations privées entre ses habitants et les étrangers qui l’ont envahie, entretient la plaie saignante qui l’a attachée aux flancs de l’Allemagne. ( Kaeppelin Rodolphe – L’Alsace à travers les âges – 1890)

  • De fait, et cela est digne d’être mentionné, rares furent les Alsaciennes qui consentirent à épouser des Allemands. On peut dire, sans exagération, que c’est surtout la femme qui, en Alsace, est restée obstinément française… Peut-être. En tout cas, la femme alsacienne fut la gardienne souvent héroïque de la tradition française… Elle n’avait aucun contact avec les Allemands, contact auquel les hommes pouvaient difficilement se dérober. ( Krumholtz Charles : La vérité sur les sentiments des Alsaciens-Lorrains – 1917)

 

 

Un commentaire sur “1871-1918 : Mariages entre Strasbourgeois et Altdeutschen

Ajouter un commentaire

  1. c’est vrai j’ai entendu mon père le dire. Ou quelque chose du genre « les alsaciens détestent les français, mais c’est encore pire pour les allemands ».

    A cette époque, les africains avaient des ancètres gaulois, on en pouvait pas être républicain ET breton/chrétien. Or la réalité des populations était infiniment plus complexes.

    Un très joli article.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :