1926 : Schlestadt veut supprimer les noms français de ses rues

Le mouvement autonomiste en Alsace

On annonce de Schlestadt que le conseil municipal a décidé de débaptiser les rues qui ont reçu, après l’armistice, des noms français. Les rues Turenne, Joffre, Foch, Castelnau, Gouraud, Galliéni, Thiers, Gambetta, Paul-Déroulède, la rue de Verdun reprendront leurs anciens noms allemands.

Par contre, une des rues de la ville portera désormais le nom de M. Herriot.

Les journaux protestent vivement contre des changements qui sont une injure aux soldats morts pour la France à Verdun et à la patrie française.

Gazette de Lausanne du 29 juillet 1926

Le 30 juillet le préfet annule la décision du Conseil municipal de Schlestadt.

Les registres d’état-civil recensent 169 habitants de Schlestadt morts à la guerre de 1914/18 sous l’uniforme impérial.

140 Feldgrauen de la ville ont été tués sur le front français.

De nombreuses familles sont en deuil. Pour le Conseil municipal, les rues ancestrales rebaptisées de noms de militaires ennemis, sont une injure à ses concitoyens tués, mutilés ou blessés à la guerre.

Un commentaire sur “1926 : Schlestadt veut supprimer les noms français de ses rues

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :