1921 : Le grossier soldat Léon et les Alsaciennes

À force de seriner depuis cinquante ans que les Alsaciens sont français et qu’ils détestent les Allemands, les militaires français incorporés dans des casernes en Alsace, ne peuvent pas s’imaginer que la population est germanophone et ne les comprend pas. Les Alsaciennes ne ressemblent pas du tout à celles des photos de propagande ni à celles des dessins de Hansi qui les faisaient fantasmer. Ci-joint un courrier du grossier soldat Léon qui se plaint des Alsaciennes. Il râle parce qu’elles ne comprennent pas le français que lui ne sait pas écrire.

Comme il y a quelque jours que j’ai reçu ta carte h aujourd’huit Lundi Je te fait une petite reponse car on a repos. hier on a été joué de la musique à Aguenause (Haguenau) ces a dir a trois heure de l’apres midi. Nous avons bien rigoler depuis midi a trois heures. on a denser au patelin tu peut croire qu’il y avais des gonsésses on ait bien en france mais on ne peut toujour pas ce faire comprendre elle comprenne le français comme une Vache espagnol. On rentre de manœuvre Samedi je ferait mon posible pour aller en perme. Au plaisire d’aller en perme pour faire une petite causette. Léon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :