Les Feldgrauen d’Alsace-Moselle sont toujours des parias

Après avoir expulsé cent-mille citoyens du Reichsland Elsaß-Lothringen selon des critères ethniques, le gouvernement français s’en prend à la population autochtone par la négation de son Histoire, en imposant ses propres héros germanophobes.

Il est utile de rappeler que durant la guerre de 1914/18, les Alsaciens-Mosellans ont servi avec honneur l’Allemagne, leur patrie et que les trois-quarts des 50 000 morts ont été tués sur le front français.

Dès 1918, de nombreuses rues sont rebaptisées à la gloire de militaires responsables de la mort de nos concitoyens. En 1926, le préfet du Bas-Rhin annule une décision de la ville de Sélestat qui veut réinstaller les anciennes plaques de rues.

Il est autorisé d’ériger des monuments en mémoire de nos Feldgrauen morts à la guerre, mais leurs prénoms doivent obligatoirement être francisés. Les indications concernant leurs régiments et leurs grades sont interdits, tout comme la mention « Morts pour la Patrie ». Seules quelques rares communes ne respecteront pas les directives officielles.

Mais, la pire des ignominies est d’imposer les 11 novembre, devant tous les Monuments aux Morts d’Alsace-Moselle des cérémonies mémorielles à la gloire des Poilus, avec dépots de gerbes, discours, défilés et musiques militaires. (Loi du 24/10/1922). Nos morts ont droit au respect.

Cent ans plus tard, malgré la réconciliation franco-allemande, les soldats Feldgrauen d’Alsace-Moselle sont toujours traités en parias.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :