1914/18 : Le mythe du Poilu, héros alsacien-lorrain

Durant la première guerre mondiale, 20 000 Alsaciens-Lorrains auraient combattu dans les rangs de l’armée française, 18 000 selon la fédération des Engagés volontaires.[1]

Combien de Poilus Alsaciens-Lorrains sont morts au combat ?

En 1914, l’armée française a arrêté et séquestré dans des camps dit de « concentration » environ 10 000 Alsaciens en âge de combattre. Ils avaient le choix, passer la guerre au camp ou s’engager dans la Légion étrangère. Combien sont morts pour la France ? Le pourcentage est infime, c’est un mystère soigneusement caché. Des Alsaciens-Lorrains Feldgrauen et Poilus se battant à la baïonnette est un pur fantasme.

Les Conventions internationales interdisaient aux Alsaciens-Lorrains, citoyens allemands, de se battre contre leur Heimat. Pour la plupart, ils ont passé la guerre soit dans les colonies, soit dans les casernes françaises. Ceux qui ont combattu au front sont de rares exceptions. Le dépouillement des registres de décès le confirme.

Les Poilus alsaciens-lorrains, tout comme les séquestrés dans les camps étaient considérés en France comme des planqués. C’était un sujet de moqueries durant la guerre de 14/18, comme en témoignent les illustrations ci-dessous [2]. Qu’importe, on en a fait de vrais patriotes.

ALSACIENS PLANQUÉS-LEGION-5.jpeg

La France est une mère pour les Boches qui tiennent à leur peau. Ils peuvent s’engager à la Légion étrangère et filer des jours heureux loin du front, car il serait inhumain de les envoyer se battre contre leurs frères.

ALSACIENS PLANQUÉS-CAMPSS-5.jpeg

Ils peuvent également villégiaturer dans quelques camps de concentration où ils attendront sans impatience la fin des hostilités et les effets du moratorium.

Le 6 novembre 1918, dans le but d’éviter le référendum prévu en Alsace-Lorraine par la Conférence de la Paix, un Comité d’Alsaciens & Lorrains de la région nancéienne remet à l’ambassadeur des États-Unis, une pétition de 70.000 signatures destinée au président Wilson. Dans sa lettre, le Comité considère les Poilus alsaciens-lorrains comme bien vivants.

« L’initiative a eu un caractère absolument privé et le Comité, pour échapper à tout reproche possible de pression ou de contrainte, a volontairement renoncé à de nombreux milliers de signatures qu’il aurait certainement pu obtenir en Alsace reconquise, parmi les 25.000 jeunes engagés volontaires alsaciens-lorrains et dans les camps de concentration. Le nombre des signatures aurait pu être ainsi doublé ».

En 1929, les anciens Feldgrauen Alsaciens se plaignent des discriminations subies par rapports aux anciens Poilus alsaciens planqués durant la guerre, mais traités en héros. Ces derniers sont dénommés patriotes ou « proscrits de l’Allemagne »[3]

Le chanoine Ritz proteste contre les insinuations que les autonomistes lancent contre les patriotes alsaciens qui furent proscrits par l’Allemagne.

« Par exemple un soi-disant « Feldgrau » écrit au journal colmarien précité une lettre dans laquelle il oppose le sort du « Feldgrau » alsacien-lorrain dans la tranchée à celui du proscrit. On voit le sens de l’opposition Le proscrit était heureux comme un coq en pâte, le «Feldgrau » était malheureux. Le « Feldgrau» regrette aujourd’hui encore de n’avoir pas été « martyr » genre proscrit. Le « Feldgrau » n’aura pas de petit ruban à la boutonnière, le «martyr » en a à satiété, etc.…

Des cérémonies aux Monuments aux morts à la mémoire d’Alsaciens-Mosellans tombés pour la France en 1914/18, sont incongrues.

[1] Annuaire de la Fédération des Engagés volontaires Alsaciens & Lorrains

[2] La chasse aux maison boches » de Maurice Radiguet et Marcel Arnac.

[3] Le Temps du 7/04/1929

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :