Bei mir bist du shein

Le yiddish, langue sœur de l'alsacien, a été déclaré en péril par l'Unesco. "Bei mir bist du shein" est tiré d'une comédie musicale écrite par Jacob Jacobs et mis en musique par Sholom Secunda en 1932. les droits vendus, la chanson a été reprise par les plus grands musiciens et chanteurs dont :  The Andrews... Lire la Suite →

Cafés de campagne

Chaque village avait ses cafés dans lesquels se réunissaient les hommes après le travail. Certains aubergistes avaient une deuxième activité, boulanger ou épicier. Parfois on trouvait aussi un Biergarten avec un jeu de quilles et des balançoires pour les enfants. La plupart du temps, l'aubergiste et sa famille et des clients posent pour la photo.... Lire la Suite →

Saint Morand

Saint Morand, patron des vignerons et du Sungau est né à Worms au onzième siècle. il a fondé une abbaye à Altkirch. Il était inévitable qu'un négociant en vin ait baptisé son entreprise St Morand Jusque dans les années 60 ce jovial moine en plâtre ornait les devantures des épiceries alsaciennes. Par ©Gaerwer

Germain Muller & le Cabaret Barabli

Après la guerre les Alsaciens devaient tourner définitivement le dos à leur passé. Les espaces publics affichaient « Il est chic de parler Français ». Il fallait avoir honte de parler notre langue ancestrale et rentrer dans le moule. Les enfants parlant l’alsacien à l’école étaient punis. En 1946, Germain Müller a crée le Cabaret satirique alsacien... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑