1917 : L’alsacien tel qu’on le parle

Jules Hosch dit Hoche, écrivain alsacien francophile, né à Strasbourg en 1858. Il considère que la langue alsacienne n'est qu'un patois trivial et grossier. Source : En Alsace reconquise (1917) L'ALSACIEN TEL QU'ON LE PARLE Devant la phonétique analytique ou plutôt la sémantique, pour me servir du mot créé par le plus autorisé de nos... Lire la Suite →

Synagogue de Strasbourg

Construite par l'architecte Ludwig Levy, elle remplace l'ancienne synagogue située Barbaragasse. Inaugurée en 1898, la synagogue sera incendiée par les Nazis en 1940.  

Trains impériaux en Alsace-Moselle

Il est de bon ton pour les voyageurs français en Alsace, de critiquer l’architecture allemande des nouvelles gares du Land Elsaß-Lothringen qui ne sont pas très différentes dans leurs conceptions, des gares parisiennes. Si la plupart des voyageurs critiquent les gares, ils ne parlent ni des trains ni du personnel de la compagnie des chemins... Lire la Suite →

1871-1918 : Mariages entre Strasbourgeois et Altdeutschen

Depuis 1871, les germanophobes racontent que les Alsaciens ont toujours détesté les Allemands et que les deux populations ne se mélangeaient pas. Depuis la nuit des temps, les Alsaciens se marient avec leurs voisins germains (langue, culture et traditions similaires). Les registres paroissiaux puis ceux d’état-civil le confirment. On se mariait entre gens de même... Lire la Suite →

1918 : Cartes d’identité discriminatoires

C'est l'armée française qui est à l'origine des cartes d'identité discriminatoires attribuées en 1918 aux citoyens du Land Elsaß-Lothringen. Le pays occupé vit sous un régime de dictature militaire. Tous suspects, les habitants n’ont pas le droit de quitter les limites du territoire. La presse française parle d'Alsace-Lorraine libérée. ÉPURATION ETHNIQUE Pour exécuter ses basses-œuvres,... Lire la Suite →

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑