1927 : Naturalisation d’office des Alsaciens-Mosellans allemands.

Le Roman national raconte que les Alsaciens et les Mosellans sont redevenus français en 1918 (Ceux nés allemands n’ont pas pu redevenir français).

Les Alsaciens et les Mosellans venus au monde après l’Armistice de 1918 ne sont pas tous nés français. Si un seul de leurs parents ou grands-parents est né outre-Rhin depuis le Traité de Francfort de 1871 il sont considérés comme étrangers dans leur petite patrie, l’ancien Land Elsaß-Lothringen, annexé par la France en 1918.

Les Alsaciens et les Mosellans seront naturalisés d’office en vertu de la loi du 10 août 1927. Malgré cela, durant toute leur vie, pour toute démarche officielle, comme un renouvellement de carte d’identité, ils devront présenter leur certificat de nationalité, obtenu au tribunal.

Les Alsaciens et les Mosellans nés avant l’Armistice, restés allemands seront également naturalisés d’office en 1927. Du fait de leur nationalité, ils échappaient au service militaire, la France avait besoin de chair à canons.

Descendants de l’ennemi héréditaire, ils resteront des Français de seconde zone, même ceux qui se sont engagés et ont combattu dans l’armée française durant la dernière guerre. À leur retour à la vie civile, ils devront présenter leur certificat de nationalité pour bénéficier de leur pension.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :