1918 : Cartes d’identité discriminatoires

14 décembre 1918 : Les citoyens du Land Elsaß-Lothringen occupé, sont triés selon leurs origines. Quatre sortes de cartes d’identité sont créees à cet effet. (Arrêté ministériel).  Elles sont distribuées par les Commissions de triage. Malgré leur carte A, barrée de bleu et rouge, les « bons Alsaciens-Lorrains » ne sont pas français. Ils sont suspects et confinés à l’intérieur des frontières du Land. Le nom officiel de leur carte est : Carte tricolore des Commissions de triage.

« Considérant en droit qu’il n’est pas possible d’assimiler au permis de séjour délivré régulièrement par l’autorité compétente la carte tricolore délivrée par la Commission de triage à certains Alsaciens-Lorrains présumés de sentiments francophiles en vue de les recommander à la bienveillance des autorités Françaises ». (Revue de droit international)

 

carte-ABCD2.png

Carte A : Réservée aux Alsaciens dont tous les parents & grands-parents sont nés en Alsace-Moselle ou en France.  Il leur est interdit de quitter le Land Elsaß-Lothringen qui est officiellement occupé militairement par la France jusqu’à la ratification du traité de Versailles le 10 janvier 1920. Pour 1 mark, Ils perçoivent 1,25 franc  

Carte B : Accordée aux Alsaciens dont un parent ou un grand-parent est né outre-Rhin. Il leur est interdit de quitter l’arrondissement.

Carte C : Accordée aux Ressortissants de pays neutres ou alliés à la France.

Carte D : Accordée aux Ressortissants des anciens pays ennemis. Il leur est interdit de quitter la commune. Ils sont hors-la-loi s’ils travaillent dans un champ situé dans la commune voisine ou s’ils vont  à la ville effectuer des démarches administratives. Leurs biens sont  séquestrés. Pour 1 mark ils ne perçoivent que 0,74 franc.

11 mai 1919 : Le droit du sol français est remplacé par le droit du sang.

Création par Alexandre Millerand, ancien ministre de la Guerre, des commissions de triage de la population. Appelées Commissions spéciales d’examen, ce sont de véritables tribunaux

Source photo carte A : Archives départementales du Haut-Rhin

2 commentaires sur “1918 : Cartes d’identité discriminatoires

Ajouter un commentaire

  1. Extrait de la fiche Wiki en breton sur la commune de Langoned, Mor-Bihan:Brezel-bed kentañ

    Ur c’hamp-bac’h, un astenn eus hini an Henbont e oa, a voe digoret er gumun e 1914 evit derc’hel ennañ enbroidi eus ar stadoù o stourm ouzh Bro-C’hall; beleion eus Elzas-Loren e oa un darn vat anezhe; en abati e voent serret.
    Un camp de concentration, une extension de celui d’Henbont, fut ouvert dans la commune en 1914 pour y détenir les ressortissants des Etats en guerre contre la France; une bonne partie d’entre eux étaient des prêtres d’Alsace-Lorraine; ils étaient internés dans l’Abbaye.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :