Avenir de l’Alsace

La nouvelle région dépense des sommes folles en frais de communication pour se faire aimer. Sa stratégie a un effet contraire qui exaspère les Alsaciens.
On voit des autocollants grand-Est partout : sur les cars et les trains, dans les salons du livre, lors de manifestations  régionales.
IMG_20180619_195335.jpg
Les plaques explicatives devant les monuments historiques sont progressivement changées

Alsace : la campagne du parti autonomiste Unser Land crée le malaise

Martin Antoine – 20 juin 2018, 11h01
Les affiches 4 x 3 du parti autonomiste Unser Land sont visibles à Mulhouse (Haut-Rhin).

Sur ses affiches, le parti alsacien compare la région Grand-Est à un boulet au pied de l’Alsace. Une campagne qui tombe à pic avec la remise d’un rapport sur l’avenir institutionnel du territoire.

C’est un boulet qui fait beaucoup parler en Alsace ces derniers jours ! Celui qui représente la région grand-Est sur la dernière campagne d’affichage réalisée par le parti autonomiste alsacien Unser Land.

« Nous réaffirmons ainsi notre volonté de voir l’Alsace exister en tant que collectivité territoriale autonome », explique Andrée Munchenbach, la présidente du parti. Un visuel sur lequel on peut aussi lire ce slogan : « Peuple alsacien, prends ton destin en main. »

Vers la fusion du Haut-Rhin et du Bas-Rhin ?

Cette campagne de communication ne doit rien au hasard puisque le préfet de la région Grand-Est remettra ce mercredi son rapport sur l’avenir institutionnel de l’Alsace au Premier ministre. Il pourrait plaider pour la fusion des départements Haut-Rhin et Bas-Rhin en un seul nommé « Alsace », comme l’a proposé le chef de l’État.

La présidente du parti alsacien prévient déjà : « Nous ne pourrons nous satisfaire du seul retour de la dénomination Alsace. Nous voulons une Alsace autonome avec son Parlement et sa Constitution. »

Les affiches 4 x 3, pour l’instant uniquement visibles à Mulhouse — avant Colmar et Strasbourg en septembre, pourraient prochainement disparaître. Andrée Munchenbach nous indiquait mardi avoir « reçu un courrier d’huissier sommant le parti Unser Land de cesser toute reproduction du logo Grand-Est sur l’ensemble de ses publications sous huit jours au nom de la propriété intellectuelle ».

france bleu.PNG

Avenir de l’Alsace : la campagne d’affichage des autonomistes alsaciens suscite la polémique

dimanche 17 juin 2018 à 17:15 Par Patrick Genthon, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Le préfet de la région Grand-Est Jean-Luc Marx doit rendre mercredi un rapport au Premier ministre sur l’avenir institutionnel de l’Alsace. Le parti autonomiste alsacien Unser Land entend peser dans ce débat en finançant une campagne d’affichage qui compare la région Grand Est à un boulet.

L'affiche du parti autonomiste Unser Land
L’affiche du parti autonomiste Unser Land © Radio France – Patrick Genthon

Mulhouse, France

Le préfet de la région Grand Est, Jean-Luc Marx, doit rendre mercredi son rapport sur l’avenir institutionnel de l’Alsace à Matignon. C’est le contexte choisi par le parti politique autonomiste alsacien Unser Land pour financer une campagne d’affichage plutôt provocatrice. De grandes affiches, en 4 mètres sur 3 et un titre « peuple alsacien prend ton destin en main ». C’est surtout l’illustration qui suscite débat. On y voit une chaîne de prisonnier et un  boulet baptisé Grand-Est.

L'affiche d'Unser Land est déjà visible dans les rues de  Mulhouse - Radio France
L’affiche d’Unser Land est déjà visible dans les rues de Mulhouse © Radio France – Patrick Genthon

Cette affiche est déjà visible dans les rues de Mulhouse

A la rentrée de septembre cette affiche sera également visible dans les rues de Colmar et de Strasbourg. « La région Grand-Est, c’est  un boulet dans la mesure où ça entrave notre développement » explique Andrée Munchenbach la présidente d’Unser Land. « L’objectif est aussi de contrer le harcèlement publicitaire auquel se livre le Grand-Est…qui essaie de faire un nettoyage de cerveau pour qu’on oublie l’Alsace. »

Manifestation à Colmar en novembre 2014 pour le maintien d'une région Alsace - Radio France
Manifestation à Colmar en novembre 2014 pour le maintien d’une région Alsace © Radio France – Patrick Genthon

Indignation de la région Grand-Est

C’est peu dire que cette campagne n’est pas du goût de l’exécutif régional. C’est une Lorraine, l’élue Les Républicains Valérie Debord, vice-présidente de la région Grand-Est qui a riposté : « je trouve parfaitement indigne d’utiliser une imagerie qui est celle du forçat, du boulet pour la coller à une région administrative qui est le résultat d’un processus démocratique…« 

NDLR : quel processus démocratique ?

La campagne d’affichage d’Unser Land aurait coûté environ 10.000 euros, une campagne financée par les dons des sympathisants.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :