1675 : Massacre des habitants de Türkheim par les troupes de Turenne

Ceux qui crient leur colère en barbouillant de rouge le monument Turenne sont traités de vandales.
Les vandales sont les soldats de Turenne qui ont rougi  la ville de Türkheim du sang de ses habitants.

Le 5 janvier 1675, il y a eu officiellement la bataille de Türkheim entre les troupes de l’Empereur et celles de Turenne. Cette bataille a eu lieu dans les prairies entre Colmar et Türkheim.

La suite est taboue, ignorée des historiens francophiles qui parlent de libération de Türkheim, d’épidémie de grippe hivernale touchant les enfants ou de fantasmes d’autonomistes. Les massacres n’existeraient pas, pourtant il y a beaucoup trop de morts suspectes.

A la fin du combat, pour remercier ses troupes Turenne leur a donné quartier libre dans la ville comme il le faisait régulièrement. Durant les deux semaines d’occupation les habitants subirent les pires horreurs de la part de ces barbares : viols, meurtres, mutilations, tortures. Turenne avait un surnom : Attila français.

Le message était clair : faire peur aux habitants de Colmar pour obtenir leur reddition.

Relevé des décès des mois de janvier aux mois d’avril de 1672 à 1675 :

année 1672 : 14

année 1673 : 11

année 1674 : 10

année 1675 : 116 + 180

Le curé Reyer ayant disparu de la ville, il n’y a eu aucun décès enregistré entre le 6 janvier et le 10 février 1675. Pour cette période, on peut raisonnablement rajouter une moyenne de cinq personnes par jour , ce qui fait 180 personnes massacrées durant ces cinq semaines

tu
Porte d’entrée des barbares


A la mémoire des habitants de Türkheim massacrés par l’armée de Turenne

Relevé des décès du registre paroissial, de janvier à avril 1675

5 janvier 1675 > 9 morts

Catharina FISCHERIN, épouse de Cristophori Lütz – Catharina ROTHERIN – Margarita RÜDING – Maria SCHREIBERIN, épouse de Jacobi Laiber – Joanes SINGLER – Joannes GALLENMEYER – Ursula LUZIN – Anna FREYIN – Jacob GALLENMEYER

6 janvier au 10 février 1675  > 180 morts

Sur la même page du registre, on passe du 5 janvier au 11 février. Le curé a disparu durant les massacres qui durent deux semaines. On peut raisonnablement estimer les morts de cette période à 180. De nombreux habitants périront des suites de leurs blessures durant les mois qui suivent.

11 au 28 février 1675 > 40 morts

11: Jacob LAIBER – Eleonora DESSLERIN – Johannes KÄPPENECKER – Christina WILLIERIN, épouse de Jacobi Anzel

13 : Anna DEGERIN, épouse de Joann Theobaldi – Ursula SPINTLERIN – Martha THOMEN, épouse de Josephi Küechlin

14 : Catharina WARMWASSERIN, épouse de Martini Jacob – Barbara FÖRSCHIN – Ursula ÜBÄCHIN – Salome PETRUSIN, épouse de Matthias Heifflin – Catharina KNOLLIN, épouse de Hartmann Käuffer

17 : Jacob LAIBER

18 : Petrus GALLENMEYER – Joseph SCHÖNHEITZ – Anna – Albertus PFEIFFER – Michael MEYER – Catharina HEIFFLERIN – Johanes PFEIFFER – Catharina PFEIFFERIN – Johanes JACOB

20 : Joseph HEIFFLIN – Claudius FÖRSCHIN

21 : Maria MANGOLDIN, épouse de Claudi Föpli

22 : Mathis PFEIFFER

23 : Niclaus MEYER – Magdalena PETRUSIN – Maria WESTRICHIN – Anna SCHIRERIN – Anna BENTZIN – Mathias BREMSINGER

25 : Christina WANZERIN, veuve d’Alberti Pfeiffer – Catharina FÖRSCHIN

26 : Anna WELKERIN, épouse de Michaël Sineÿ

27 : Anna WICKIN, épouse de Joseph Knoll – Catharina HECHINGERIN

28 : Sebastianus EBBI – Johanes GRABER – Barbara SENGLERIN, épouse de Michaël Bächler – Joann Jacob RICKLE

Mars 1675 > 44 morts

1 : Anna GRISIN, épouse de Claudy Petrus – Gregorius RIEDER – Mathias LITTHARD – EBERLIN

2 : Joseph Jacob WALLBACH

4 : Joannes Jacobus HEILWALD – Michaël ZETTER – Elisabeth SCHÜSCHIN, veuve de Petri Lad – Gertrudis FERBACHIN

5 : Anna WIND – Catharina DEFLERIN – Anna Barb GLÜCK (enfant) – EBERLIN (enfant)

8 : Margarita SCHLIZWECKIN

9 : Maria HEIFFLERIN – Joannes Conradus KOCH – Anna Maria KößIN

11 : Catharina SCHÖNHEIZIN – Conradus HÜTT – Maria HÜTTIN – Gallus SCHILLINGER – Petrus EBERLIN

13 : Maria SCHNOCKIN, veuve de Claudÿ Sontag – Ursula KLAMMIN, épouse de Christian Klaÿ – Casparus WÖLFFLIN

16 : Agnes SONTAGIN : Barbara JACOBI

17 : Philippus LißMANN – Joannes HECKELBACH – Ursula KößIN

18 : Anna HEIFFLERIN

19 Paulus IM BACH – Caspar WIRSCHAUSER

20 : Joannes KLEIN – Barbara INGOLTIN

22 : Barbara

23 : Laurentius FLECK

24 : Joannes Jacobus RIEDER

26 : Joanes Georgius BORNER – Michaël MÜLLER – Peter GALLENMEYER

29 : Joannes Jacobus MÜRER

30 : Maria ROCKIN – Anna Maria BAUMGARTERIN

Avril 1675 > 23 morts

3: Clodia SONNTAG – Joannes MAURER – Joann Nicolaus SONNTAG

4: Christophorus LUZ

5 : Sontag KÖNIG

6 : Lucas KLEIN – Jacobe BRODDBÄCKERIN (enfant)

7 : Anna Maria KNÖLLIN

8 : Joannes ROCK

9 : Maria Barbara MÜSSERIN – Barb SÄCKIN

13 : Melchior MAYER

14 : Jacobus GIDA – Anna HEIMINGERIN – Sebastian EIßMANN – Gregory KINDER

16 : Barbara HECKELBÄCHIN – Joannes Jacobus HEIFFLIN – Barbara MAYERIN

19 : Anna GRIESINGERIN – Petrus GEIßIG

20 : Jacobe MUMMERTIN

23 : Joannes Petrus SICHLER

24 : Theobaldus INGOLT

28 : Margarita STOCKIN

29 : Joannes JANTZ

(source : Archives départementales du Haut-Rhin)

2 commentaires sur “1675 : Massacre des habitants de Türkheim par les troupes de Turenne

Ajouter un commentaire

  1. Et quelle était la population de Turckheim en ce temps là?
    On dit que Turenne a exterminé la quasi-totalité de la population. Mais j’ai du mal à croire que Turckheim ne comptait que 300 ou 400 habitants.
    Quelqu’un a cette info?

    1. Bonjour
      Avec retard je réponds à votre question
      On peut estimer la population de la ville à 800 habitants, dont le tiers a disparu en 1675.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :