Joseph Rossé, Alsacien interdit de mémoire

Il nous faut remercier les historiens et parmi eux Michel Krempper pour cette mémoire qu’ils nous restituent et ce lien qu’ils rétablissent avec l’Histoire. En ce moment crucial où se joue l’existence même de l’Alsace, nous avons besoin de modèles. Dans ce Panthéon alsacien qu’il nous faut construire, Joseph Rossé a toute sa place. Le parcours qui a été le sien mérite respect et admiration.

Comment admettre cette succession d’épreuves, d’injustices et d’ignominies à l’égard de l’homme irréprochable à tous points de vue que fut Joseph Rossé ? La colère vous gagne face à l’acharnement de la machine d’État, servie par des personnages médiocres et vils, à détruire la vie, la mémoire et l’honneur d’un tel homme de bien, d’un juste. Finalement s’impose le devoir de réparer une injustice fondamentale : rendre son honneur à cet enfant du Sundgau au parcours exceptionnel. (Andrée Munchenbach)

JR1

JR2

Site Joseph Rossé : http://www.josephrosse.com/

RUE J. RosséJoseph Rossé mérite d’être honoré en rebaptisant à son nom, une rue à Colmar.

Rossé a exercé entre 1919 & 1945 diverses fonctions à Colmar : enseignant, rédacteur en chef de l’Elsässer Kurier, directeur des Éditions Alsatia, conseiller général du Haut-Rhin ainsi que député à qui les Colmariens ont accordé trois fois leur confiance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :