En 1910, Hansi était-il germanophile ?

Jean-Jacques Waltz, dit Hansi est surtout connu pour ses superbes aquarelles pleines de sensibilité et ses gentils dessins cocardiers. Mais il a aussi produit de nombreuses œuvres racistes, haineuses, anti-germaniques que l’on essaie de faire oublier.
Hansi doit être un personnage politiquement correct dans une Alsace idéalisée, proprette et francophile.

 

a63c87ec

 La triste petite fille allemande sous la fenêtre à droite est gommée des produits commerciaux.

Hansi 1910

Avant sa période cocorico, Hansi pavoisait les maisons de ses dessins de drapeaux alsaciens « Rot und Wiss » (affiche pour la fête de la musique à Colmar en 1910).


Ce que l’on ne sait pas, et qui est soigneusement caché car cela fait mauvais genre : Hansi a édité en 1910  « Die Westmarken », (les marches de l’ouest)  une revue pan-germanique qu’il illustrait.

WEST 1

Sur la couverture un dessin et une poésie germanophile de Hansi. On y voit le dragon tricolore français portant un képi militaire, abattu par un Don Quichotte allemand monté sur un cheval de bois. Une Alsacienne à genoux rend grâce à son sauveur.

DSC04787

Pages centrales de la revue : « Et l’Allemagne demeure le Peuple des Seigneurs du Monde.

Poème de la couverture:

An das Elsaß !
Dort von Deutschland wird das Heil dir kommen,
Dort wo Kraft im deutschen Herzen wohnt,
Dort von Deutschlands waldbewachs’nen Kämmen,
Wird sich ein Erlöser nahn
Und dem blau-weiß-roten Rachen
Wird er dann entreißen Dich
Frankenlands Verwelschungsdrachen
Siegreich schlagen ewiglich.
A l’Alsace !
C’est d’Allemagne, que viendra ton salut,
Où la force réside dans le cœur allemand,
Ce sont des sommets boisés d’Allemagne,
Que viendra un sauveur
Qui t’arrachera de la gueule
Du dragon welche bleu-blanc-rouge
Qu’il vaincra pour toujours.

2 commentaires sur “En 1910, Hansi était-il germanophile ?

Ajouter un commentaire

  1. Durant les guerres franco-allemandes, n’y avait-il pas de germaniphiles & autres collabos bons français ?
    Valtz était ce qu’il était, c’est du passé.
    Son art reste, comme est resté l’art de bien de mauvais français et autres citoyens du monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :