Élections, humour et politique

Comme disait Pierre Desproges, « On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui ». Merci à tous les illustrateurs de ces campagnes électorales qui nous ont bien fait rire mais aussi fait grincer pas mal de dents. 

FUSION 7

Tout a commencé en avril 2013 lors du référendum sur la fusion des deux départements du Rhin. Le OUI l’a emporté de justesse mais les dés étaient pipés, il fallait que 25 % des électeurs inscrits votent oui. Avec une telle clause, de nombreuses élections seraient invalidées.

Des élus haut-rhinois on fait campagne contre la fusion des deux départements à cause de la suppression  de la préfecture. Le préfet est l’œil de Moscou, pardon, de Paris.

La le Pen et le Mélanchon se sont invités au débat qui ne les regardait pas.

FUSION 5

Il y a eu ensuite un projet de fusion de l’Alsace et de la Lorraine. Nos élus étaient pratiquement tous contre puis ont fait les morts ou retourné leur veste. Un strapontin à Paris vaut mieux qu’un fauteuil à Strasbourg.

grande région

FUSION 8

Dessins publiés dans la presse lorraine.

Régions

Dessin paru dans le Télégramme.

les Alsaciennes sont souvent caricaturées en grosses dondons.

Si l’on avait choisi la fusion des départements du Rhin ou une fusion avec la Lorraine, il n’y aurait peut-être pas eu ce mariage forcé à quatre appelé Alca.

 

FUSION 1

Dessin est paru dans la presse et à la télé en Champagne.

Les Alsaciens passent pour des égoïstes et des prétentieux de l’autre côté de la ligne bleue des Vosges. Dénommer la future grande région Aarchlor a fait déborder l’eau du vase.

RICHERT 4

Les Alsaciens sont à 85 % contre la grande région. la pétition de 117.000 voix demandant un référendum en Alsace a été ignorée, elle a même été déclarée illégale ce qui a choqué nos voisins suisses.

RICHERT 1

Les Alsaciens ne digèrent pas le retournement de veste de Richert.

RICHERT 6

Les Ardennais, Champenois et Lorrains sont furieux contre Philippe Richert d’abord virulent opposant à la grande région puis candidat à sa présidence.

 

crêche

Le Concordat a été violemment attaqué. Les curés, pasteurs et rabbins payés par les contribuables fait consensus dans les autres département. On commence par le Concordat puis on défait le reste de nos Lois locales.

Les frais de fonctionnement de l’Alsace sont moindres que chez nos voisins. Nous pouvons bien nous offrir ce petit luxe, bien moins coûteux qu’une équipe de foot. Il ne faut pas oublier que les curés, pasteurs et rabbins prodiguent des leçons de morale, ce qui ne fait pas de mal aux enfants de parents défaillants.

 

DEMOCRATIE

Screenshot_2015-11-24-23-58-39

FUSION 2

Screenshot_2015-11-15-18-13-09

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :